Chauffage au bois ou mixte : Les différents types de poêles

Accueil > comprendre > Les différents types de poêles

 

Poêles à bois

 

poele a bois

Le combustible est ici la traditionnelle bûche que l’on achète en stère qui correspond à 1M3 si vous les achetez de 1m de long. Si par contre elles sont plus courtes (le plus courant pour les poêles), la stère sera de 0,8 m3 pour des bûches de 50 cm et de 0,7m3 pour celles de 30 cm.

L’idéal est les stocker à l’extérieur, à l’air libre, sous une tollé ou planche mais pas sous une bâche. Pour être sûr d’avoir du bois sec à l’automne, il est préférable de s’approvisionner au printemps. L’idéal est d’en rentrer la première année un peu plus que vos besoins pour pouvoir faire tourner votre stock d’une année à l’autre. Plus le bois est sec, mieux il démarre, chauffe et dure longtemps. Si le bois n’est pas sec, il a va  fumer, polluer et encrasser le conduit.  Préférez le bois fendu, il sèchera mieux et plus vite.

Le bois dur est le plus adapté (chêne, hêtre, frêne…), à condition qu’il soit sec. Il est plus difficile à fendre et plus long à sécher, plus difficile à enflammer mais plus énergétique. Leurs flammes sont plus coutes mais durent plus longtemps. Certaines essences comme le châtaigner ou l’acacia éclatent à la combustion et envoient des étincelles (danger pour les foyers ouverts).

Le poêle à bois est le mode de chauffage qui se rapproche le plus de la cheminée mais avec un rendement bien meilleur. Le principal avantage du poele a bois est d’une part l’aspect visuel de la flamme produite mais aussi le coût réduit du bois.

 

Poêles à granulés de bois ou pellets

 

Poele a granules de bois ou pellets

Ici, le combustible et le granulé de bois que l’on appelle aussi pellet. Il a été inventé dans les années 70 aux États-Unis suite au premier choc pétrolier. Il se compose de sous-produits du bois (sciure et copeaux) qui sont affinés, séchés et compressés sous forme de cylindres  sans colle ni additifs. Le compressage s’effectue à chaud, le granulé étant rapidement refroidi pour le durcir. Leur diamètre peut varier de 6 à 9 mm faisant 10 à 30 mm de long. Il présente le gros avantage d’être de très haute densité énergétique. Le poêle à granulés de bois ne dégage aucune fumée, que des gaz. Il produit  moins de 1% de cendres. Ils sont livrés en sacs de 15 à 20 kg ou de plus grande capacité  pour les chaudières notamment. Il existe aussi ce que l’on appelle les granulés issus de la biomasse (agro-pellets), c’est à dire utilisant d’autres matières premières comme les végétaux (feuilles, haies…). Ils nécessitent des poêles adaptés.

Il est fortement conseillé de choisir les granulés répondant aux normes DIN+ (norme allemande),  NF  (norme française) ou EN plus (norme européenne). Le stockage est facile et relativement peu encombrant pourvu que le local soit  sec.

 

Poêles mixtes ou polycombustibles

 

poele mixte polycombustibles bois/pellets

Il existe des poêles qui acceptent à la fois les bûches et les pellets (parfois le charbon). On les appelle les poêles polycombustibles. Ce type de matériel permet d’adapter son combustible au type de chauffage que l’on souhaite en fonction de son coût. Chauffer la journée par exemple aux pellets (bonne régulation de la chaleur) et utiliser la bûche quand vous arrivez pour maintenir une température élevée et bénéficier d’une belle flamme à moindre coût.  Prudence quand même, vérifiez bien avec votre installateur si vous répondez aux contraintes notamment de tirage et de diamètre de la tuyauterie qui est différent selon le type de combustion.

 

Poêles bouilleurs

 

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans l’économie d’énergie, il existe le poêle bouilleur ou poêle hydro parfois appelé poêle-chaudière.

Le principe est simple : c’est un poêle à bois (ou pellet) qui est équipé d’un échangeur foyer/eau avec d’un serpentin dans lequel l’eau circule et se réchauffe au contact du feu. Une fois la température voulue atteinte, une vanne thermique s’ouvre pour laisser passer graduellement une partie de l’eau chaude vers un ballon tampon pour être utilisée soit dans un système de chauffage central (en complément ou en relais d’un système à gaz ou fioul) ou pour l’eau chaude sanitaire. Il peut être aussi relié à son propre circuit de chauffage.

L’intérêt du poêle bouilleur est de stocker par l’eau les calories émises par la combustion du bois ou des pellets. C’est un équipement idéal pour une maison basse consommation.

 

Poêles de masse

 

Un poêle de masse ou poêle à accumulation est un appareil de chauffage qui comporte des matériaux lourds comme, la pierre (grès, granit ou stéatite) ou la brique réfractaire haute densité pour accumuler l’énergie de la flambée et restituer très longtemps la chaleur une fois le feu éteint. Utilisé depuis toujours, on les appelait également poêles à inertie. L’objectif recherché est de chauffer plus et consommer moins ! Il offre une chaleur principalement rayonnante apportant un confort rapide et homogène. Il réduit fortement la consommation de bûches ou de pellets.

Pour accroître son efficacité, le poêle de masse utilise le principe de la post-combustion, c’est à dire qu’une première chambre de combustion très performante produit des gaz à très haute température qui sont alors brûlés dans une seconde chambre de combustion grâce à la création d’un tourbillon.

Il existe plusieurs familles de poêles de masse selon le circuit suivi par les fumée à travers les chicanes : finlandais, suédois, russes/autrichiens  ou encore Stenovne danois. Autre atout non négligeable sont aspect souvent très esthétique comme le poêle alsacien en faïence. Si certain modèles nécessitent qu’une flambée par jour, sa réelle efficacité dépendant précisément de son avantage : son inertie ! Cela dépend de la taille du poêle et des matériaux qui conditionneront en partie du temps de chauffe puis de rayonnement.

 

Poêles cuisinières

 

Comme chez nos grand-mères mais avec toute la technologie d’aujourd’hui !

Un feu, une plaque de cuisson et un four, voilà la trilogie qui était monnaie courante dans les campagnes. Profitez aujourd’hui de l’énergie renouvelable et peu coûteuse (le bois ou le granulé de bois) pour préparer de bon petits plats « à l’ancienne ». Les modèles de cuisinières bois proposés aujourd’hui permettent de maîtriser la combustion, donc la température pour un réel confort de cuisson. Idéal comme chauffage d’appoint, certains fabricants proposent de coupler le poêle-cuisinière à un bouilleur pour produire de l’eau chaude. Avec un design moderne ou traditionnel il constituera un véritable meuble de décoration pour votre cuisine.

 

Chaudières à granulés de bois

 

Outre la chaudière à bois classique, la chaudière à granulés de bois présente de nombreux avantages par rapport aux chaudières à fioul ou à gaz.

Le principe est simple : Un réservoir à granulés disposé à proximité de la chaudière alimente par une vis sans fin le foyer en combustible. Le réservoir doit être rempli régulièrement comme pour le fioul, cela se fait par vous-mêmes avec des sacs ou soufflés en en vrac depuis le camion de votre fournisseur.

Comme pour toute chaudière la combustion, qui atteint 90% pour les granulés, produit une chaleur distribuée par un système de chauffage central classique.

Ce type de chaudière est une excellente solution pour remplace avantageusement votre ancien chauffage central au fioul ou à gaz. On estime le coût du combustible 2 à 3 fois moins élevé. Elle permet non seulement de chauffer votre maison mais aussi de produire l’eau chaude.

N’oubliez pas : deux points à bien étudier avec votre fournisseur : le rendement global de votre chaudière et sa puissance.